Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Où tous les sujets peuvent être abordés (dans les limites du règlement du forum).

Modérateurs : cgauthey, Modérateur Global

Répondre
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

Salut à tous

Suite à une discussion durant la visioconférence de ce mardi, voici quelques liens utiles.

D'abord, comment faire ses plaques d'immatriculation, le moins évident étant d'avoir un programme qui permette de les dessiner à l'échelle donc de mesurer les formes qu'on trace(Publisher, dans mon cas) :
http://www.passion-metrique.net/forums/ ... rs#p439872
Pour "coller aux dates", cette étude vous donnera, années par années et au mois près, les immatriculations correspondant à la période que vous avez choisie :
https://francoplaque.fr/site_html/f_f.html

Le résultat en H0 dépendra aussi de la qualité de votre imprimante 2D ::) .
Quelques exemples :

IMG_2456.JPG
Renault galion - 14 mars 2019 (23) copie.jpg

En 0 (1/43e), c'est plus facile :

IMG_0425 copie.jpg

C'est un vieux modèle ELIGOR un peu amélioré (1995, au moment de la récupération de Titine - 1967 et ça roule toujours !), depuis on a fait mieux au niveau reproduction.
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

Pour reproduire les phares, feux et clignotants, j'utilise des lentilles qui métamorphosent les véhicules.
Exemple ici sur les 2CV Brekina, mais vous en avez eu un avant-goût sur les clichés précédents :

DSC09737.jpg

... ou sur ce SAVIEM avec des lentilles rectangulaires :

IMG_2055.JPG

Ce qui est tout de même nettement mieux que le regard de merlan frit, de règle chez Brekina lorsque l'optique est rapportée en plastique transparent sans fond :

IMG_2027.JPG
236011_e.jpg

Même chose pour les feux arrière :

IMG_2472.JPG

Provenance :
* Haxo Modèle, mais il n'y a plus de catalogue et pas grand' chose chez Makétis, le revendeur attitré,
* Légende Miniature http://www.legende-miniatures.com/phares/index8.html qui permet aussi de traiter les échelles plus grandes que le H0, ici à gauche et au 43e :

IMG_2475.JPG

Le réalisme est là encore grandement amélioré.
À cette échelle, légende Miniatures vous permet même de reproduire les feux genre Scintex cerclés de chrome qui équipaient les bahuts des années '50 :

Feu Berliet.jpg

Notons que SMD produit de très beaux (et microscopiques, Ø 1,7 mm) feux Vignal qui vont agrémenter au 87e nos camions des années '60 :

Benne SMD - 11 juin 2020 (e).jpg
DSCN4628.jpg

Voir le petit historique là :
http://www.passion-metrique.net/forums/ ... 41#p407641
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

Soyons fous :P , on peut pousser le bouchon encore plus loin en reproduisant les feux latéraux de gabarit, les fameuses "girandoles" :

feu-de-gabarit-blanc-rouge-precable-sur-languette-caoutchouc.jpg
DSCN2407 copie.jpg

Évidemment, aux échelles supérieures au H0, c'est plus facile ::) ...
http://www.passion-metrique.net/forums/ ... 20#p495832

Les paillettes nacrées, avec un trait vertical de vernis rouge sur la moitié arrière peuvent aussi convenir :

28 - Semi AxV.jpg

Voui, je sais.
Et encore, je me soigne...
🤪 🤪 🤪
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

F5.gif
Les "paillettes" dont je causais cette nuit, c'est ça :

DSCN1429.jpg

Elles viennent du magasin Action près de chez moi.
Ø 0,5 mm, l'idéal pour représenter aussi les catadioptres.
À partir des nacrées et à l'aide de vernis (Tamiya 'Clear yellow' X-24, dans mon cas), on peut imiter des "vitres" jaunes.
D'ailleurs, pour les phares, j'utilise des lentilles "blanches" et je ne peins que la partie supérieure, pour donner l'effet des vrais phares comme en réalité, qui changent d'aspect selon l'angle de vue :

Phares Ami 6.jpg
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

Salut.jpg
Me revoilou avec un peu d'histoire, d'abord.

Pour les rétroviseurs, il faut savoir qu'ils ont été obligatoires en France sur les "véhicules de tourisme" :
* à partir de 1969 à l'intérieur,
* en juillet 1972 pour le rétro côté chauffeur, donc pas côté trottoir,
* mais des 2 côtés pour les véhicules dont le rétro intérieur peut être masqué, "break", familiale, ou inutile car ne servant à rien : petits utilitaires à la face arrière "pleine", bâchée par exemple (203, 403, 404 et autres).

Pour les plus de 3,5 t, les bahuts, quoi, les dates sont les mêmes mais de nombreux constructeurs livraient déjà avant cette date leurs véhicules équipés côté chauffeur, avec le support pour équiper l'autre portière, à la commande ou ultérieurement :

BERLIET GLB 5 1956 - cab copie.jpg

En 1939, c'était déjà courant, pour des raisons évidentes de facilité de conduite (ici, véhicules en sortie d'usine ou de concessionnaire), mais Berliet a été précurseur dans bien des domaines :

Berliet-GDR-Marrel-1939-site c.jpg
Berliet-GDRG-benne-1939-site.jpg

Généralisation dès le milieu des années '50 (ici, 1959) avec l'accroissement de la circulation :

CITROËN P45  1959.jpg

Pour info et pour ceux qui donnent dans le moderne (je m'arrête personnellement à 1967) :
Depuis 2000, on a rajouté sur les plus de 3,5 t un rétroviseur d'accostage situé au-dessus de la porte passager et orienté vers le sol, permettant de voir le trottoir ou le bas-côté.
Encore plus récemment (2007) un antéviseur (ouch...) doit être implanté au-dessus du pare-brise et tourné vers le bas, qui permet de voir ce qui se passe devant la calandre. Et de vous "coller" à 10 cm à l'arrêt pour "jouer" ...
H2.gif
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

Bon, et en H0 ?

Il y a les fabricants qui vous livrent les véhicules accompagnés des rétros spécifiques donc en respectant leurs formes, comme Kibri (à gauche, à finir de monter) et Brekina à droite :

IMG_3744.JPG

Très fins, ils sont un modèle du genre, mais relativement fragiles.
B6.gif
En 15 ans, il faut dire que la finesse de gravure, d'une façon générale, a progressé, comme on peut le constater sur ces deux C25 et leurs oreilles de Mickey, Brekina à gauche, Praliné à droite :

IMG_3753.JPG

Mais on trouve encore des modèles livrés avec des bras de rétros hors cote, comme sur ce Chevrolet de Classic Metal Works :

DSC08324.jpg

(Oh, du train ! Et à voie étroite, en plus...)

Il faut préciser que le moule date un peu.
Mais là, nous sommes dans le récent (SAI) :

Citroën Dyane - Pare-brise.jpg

Si elle n'est pas vraiment réussie à mon goût, la version proposée à gauche par Artitec comporte un rétro en maillechort photogravé bien plus fin !
Même chose pour la 2CV, avant/après une intervention lapinesque :

DSCN1134 copie.jpg

Notons que cette voiture Citroën n'est pas censée être équipée d'un rétro, à l'époque, mais tout le monde en ajoutait un, muni d'une astucieuse pince évitant de percer la (très fine) carrosserie.
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

Alors, la solution ?

* On peut changer les bras des rétros pour des modèles plus fins, corde à piano Ø 0,2 mm par exemple :

20240310_164750.jpg

Nerveux, s'abstenir...
Mais le jeu en vaut la chandelle, comme on dit chez nous, même si la photo en gros plan ne pardonne pas les imperfections :

IMG_1901.JPG

* On peut utiliser des rétros du commerce en maillechort photogravé :

IMG_3749.JPG

Le tout est d'en trouver : Haxo Modèle, V&V Models, Tchoutchou, L'Obsidienne.
Ou Herpa (pièces détachées en plastique noir) mais ils sont modernes et il faut donc les bricoler.
En métal, c'est assez fragile et ça ne supporte pas d'être plié/déplié.
Aussi, on ne trouve pas toujours la bonne taille.
À gauche, équipement Weinert acheté dans les années '80 (sauf qu'ils devraient être "retournés" et positionnés au bas des vitres) ; à droite, sur le GMC, pelle à pizza hors cote de je ne sais plus qui :

IMG_3738.JPG
D9.gif

Si vous achetez des Renault Galion NOREV chez Narwag, vous aurez de jolies petites plaques avec du rab :

Narwag.jpg
Renault galion - 14 mars 2019 (17).JPG
(... et les essuie-glaces qui vont avec, mais j'en parlerai plus tard).

* On peut aussi être assez fou pour se les faire soi-même, tant que les formes sont simples.
Matériel : "étain" de goulot des bouteilles de vin, emporte-pièce de petits Ø (je démarre à Ø 0,1 mm pour les voitures, voir la 2CV passée précédemment), fil de cuivre étamé issu d'un fin câble multibrin, colle cyanoacrylate, et 200 litres de patience :

DSCN1120 copie.jpg
DSCN1418.jpg

On peut aussi les recouper pour obtenir des rétros des années '50/'60, comme sur les Berliet :

BERLIET GLA 1956.jpg

Pour les années '30/'40, c'est encore plus simple :

Berliet-GDM-1939-bananes-site.jpg
H1.gif

La couleur ?
Noir, en général, mais certains constructeurs haut-de-gamme, Bernard, Willème, les livraient peints de la teinte de la carrosserie.

Pour les années '70/'80 chères à ma tumultueuse jeunesse, certaines formes DOIVENT être fournies avec la voiture !

Renault-5-monte-carlos-1978-1 copie.jpg

Aaaahhh, les rétros "Californian"...
ipb-251.gif
Tout cela, c'est pour le HO, mais pour les échelles plus grandes il n'y a en principe rien à bricoler ; c'est correct et à l'échelle.

Demain, on parlera des essuie-glaces, ce qui est toujours mieux que de parler du nez.
Enfin, si cela vous intéresse...
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

Nota :
Pour ceux qui se demanderaient d'où provient mon Citroën U23, c'est le modèle UH/NOREV au 87e mais retouché.
À cause de ça :

Hauteur phares - Citroën U23 Norev.jpg

Donc remonter le pare-choc, descendre les phares et peindre le tour du pare-brise en chromé au lieu du noir d'origine.
Voilà, en 3 phases et une soirée, compris lentilles de phares et rétro (pas obligatoire) :

Citroën U23 - 3 phases.jpg

On est pas loin du sans faute en peu de temps :

Hauteur phares corrigés - Citroën U23 Norev.jpg

Quant au U11, toujours au 87e (si si) :

CITROËN 11U - 30 août 2019 (27).JPG

... il y a eu BEAUCOUP plus de travail.
Tout ce que vous voulez savoir est là :
http://www.passion-metrique.net/forums/ ... 15#p438988

Nan mais on est sur un forum de train, quand même...
prrrt.gif
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

Salut.jpg
Les essuie-glaces, pour finir.
Là encore, plusieurs cas de figure.

* De plus en plus, les fabricants y pensent et les intègrent dans les moules, soit sur la carrosserie, et dans ces cas-là, il faut souvent les peindre :

IMG_3744.JPG
DSCN7431.JPG

... soit sur le pare-brise, parfois avec l'entourage :

DSCN2378 copie.jpg
DSCN0296.JPG

... mais pas toujours de la couleur correspondant aux époques :

DSCN8044.JPG

* Les modèles un peu mieux finis, mais pas au même prix, comportent des essuie-glaces déjà posés en photogravure :

Poussière.jpg

* Et puis il y a ceux qui vous livrent une plaque de photodécoupe, à vous de les poser.
Que ce soit des modèles industriels (mais Narwag est un cas à part ::) ) :

Narwag.jpg
Renault galion - 14 mars 2019 (23) copie.jpg

... ou des productions artisanales comme Haxo ou l'Obsidienne :

20240306_125140.jpg
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

Lorsque ça n'est pas livré, il vous reste à trouver un fournisseur.
En H0, on peut citer l'Obsidienne, Haxo (mais les fait-il toujours ?), Tchoutchou (toujours en rupture de stock :o ) et ceux que j'oublie :

Numérisation_20240419 copie.jpg

Certains fournisseurs de pièces de détails ont carrément prévu une plaque comprenant tout ce qu'il faut, mais c'est évidemment spécifique à un modèle :

Numérisation_20240419 copie 1.jpg

L'avantage est qu'on est sûr que les essuie-glaces ont la bonne longueur, non seulement de bras mais aussi de balai.
Et n'oublions pas que, chez les artisans qui commercialisent des pièces de détails pour le train comme AMF87 ou SMD, on peut faire d'intéressantes découvertes :

Numérisation_20240419 copie 3.jpg
Essuie-glaces SMD.jpg

Sinon, on peut faire ses essuie-glaces soi-même à l'aide d'une méthode simple.
Mais je vous expliquerai cela demain, car là c'est dodo + 10 minutes.
________________________________________________________

Pour vous faire patienter, ça n'a rien à voir mais voici un découpage pour coller derrière vos pare-brise de camions :

Fanions.jpg

Les fanions font généralement... 18 à 23 cm de hauteur.
Typiques des années 1950/60 !
Pat' ze rabbit 🐰
Philippe Fontana
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 840
Enregistré le : 06 mars 2017 16:44

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par Philippe Fontana »

Très intéressant ce thème des véhicules routiers, pendant longtemps je me suis intéressé au 1/60, et là "y faut tout se faire", mais de temps en temps, au hasard des salons, brocantes j'ai fait qq découvertes "qui pouvait aller ..."
Très intéressant donc ces propositions d'améliorations qui apportent un réalisme impressionnant.

J'ai tenté d'imprimer des plaques, et ça commence mal j'ai dû démonter l'imprimante. Elle n'avait pas fonctionné depuis 3 mois, l'encre qui avait séché dans la tête d'impression est maintenant en partie sur mes doigts.

Pour faire les n° j'ai utilisé Inkscape et la police Arial. La largeur des lettres étant plus grande que celle des chiffres j'ai corrigé pour avoir tous les caractères avec la même taille.
Ca rend bien sur l'écran 😄
Amicalement
      Philippe
Dominique
Membre confirmé
Membre confirmé
Messages : 189
Enregistré le : 12 juin 2023 14:03

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par Dominique »

Merci Patrick pour tous ces conseils et détails.
On ressent vraiment la passion derrière ce fil.
Amicalement à tous
Dominique Legros
Valbonne (06)
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

👋
Comme je l'ai dit l'autre soir, le train est un loisir, les camions sont une passion.
Un peu polluante pour un écologiste, cette passion ::) .
Mais les bahuts modernes, qui m'intéressent beaucoup moins -vous reconnaissez les voitures actuelles entr'elles, vous ? Ben moi c'est pareil pour les bahuts !- sont dotés de très nombreux filtres faciles à changer soi-même : z'ont la place, eux !
Pour le moment, il n'y a que 0,3 % de camions immatriculés en France qui roulent à l'électricité, mais l'Allemagne est mieux lotie.
Ils coûtent environ 3 fois plus chers que des camions standards, même si, là aussi, ils ont la place pour les batteries.
L'autonomie de 450 km environ couvre une journée de travail.
Il n'empêche que les longues distances devraient être réalisées par le train.
Mais Géodis est le premier transporteur routier hexagonal.
Et Géodis, c'est... la SNCF !
On va pas se tirer une balle dans le pied, hein ?
L'électricité n'étant pas un concept nouveau, je vous renvoie sur la saga des SOVEL :
http://www.passion-metrique.net/forums/ ... 45#p492075

Benne 1955.jpg
Philippe Fontana a écrit : 20 avr. 2024 17:03 Très intéressant ce thème des véhicules routiers, pendant longtemps je me suis intéressé au 1/60, et là "y faut tout se faire", mais de temps en temps, au hasard des salons, brocantes j'ai fait qq découvertes "qui pouvait aller ..."
Très intéressant donc ces propositions d'améliorations qui apportent un réalisme impressionnant.
Pour faire les n° j'ai utilisé Inkscape et la police Arial. La largeur des lettres étant plus grande que celle des chiffres j'ai corrigé pour avoir tous les caractères avec la même taille.
Ca rend bien sur l'écran 😄
Inskape, je ne connais pas.
De nombreux programmes permettent de "resserrer" ou "d'étendre" les espacements et la largeur des caractères.
"Univers" était aussi utilisé pour la plupart des noms des gares secondaires dans les années 1900 et au-delà.
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

Bon, les essuie-glaces fabrication maison.

D'abord, cherchez le véhicule que vous voulez modifier, photos d'époque sur @ , ce qui vous donnera l'emplacement de l'embase des bras d'essuie-glaces et le type de balais (je vais y revenir).
Je dis "photos d'époque" car les essuie-glaces des véhicules restaurés ne sont pas toujours conformes à l'origine : on voit souvent des bras noirs alors qu'ils étaient généralement chromés ou nickelés jusque dans les années 1970.
Ensuite et autant que faire se peut, il est préférable que la cabine des camions soit démontée mais en conservant le pare-brise.

Il va vous falloir du fil tiré d'un câble multibrin, étamé de préférence, comme pour les rétros :

CITROËN 11U - 19 août 2019 (103).jpg

Dans mon cas, la gaine fait Ø 1,32 mm, chaque fil 0,24 mm.
Il a l'avantage de facilement se triturer et d'être un peu élastique.
Pour les rétros, ça évite la casse qui se produit sur les modèles en plastique ou en photogravure.
Pour les essuie-glaces nous allons jouer sur "l'effet ressort" qui en découle.

Matériel : adhésif noir si nécessaire pour les balais-raclettes, pinces coupantes, pince à épiler pour la pose (précelles, disent certains), foret de Ø 0,3 mm (pour percer la carrosserie), colle blanche et colle cyano, et... outil de dépose-de-la-goutte-de-cyano.
Cékoissa ?
Euh 1.gif
Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une aiguille de couturière dont on a cassé le chat, non, le chas, emmanché sur un rond de bois.
Chas, non ça, quoi :

20240420_215735.jpg

Le "V" retient ce qu'il faut de colle, prélevé dans une coupelle (pot de yaourt en alu) et ça évite de faire des protch.
J'en ai plusieurs avec des tailles différentes d'ouverture, issues d'aiguilles + ou - grosses en fonction de ce que je veux coller.

Avant toute chose et concernant les balais, vérifier sur les photos d'époque si ce sont des balais "articulés" comme ceux qui équipent nos véhicules modernes, auquel cas c'est le chrome qui est dominant, ou de simples raclettes qui paraissent noires vu de loin.
Dans ce dernier cas, poser D'ABORD un fin morceau d'adhésif noir sur le pare-brise.
Je vous montre le résultat fini, vous allez comprendre :

2 CV finie.jpg
(il me semble qu'il y a déjà un trait noir sur les 2CV Brekina).

Dans ce cas, pas de collage à prévoir entre bras et balais.
Les balais chromés seront posés APRÈS les bras d'essuie-glaces.

Comme les forets ne sont plus ce qu'ils étaient, je commence par pointer l'emplacement des trous grâce à une... aiguille de couturière, mais cette fois à l'aide de la pointe.
Si nécessaire et selon la dureté du plastique, je me sers ensuite d'un clou en laiton que j'ai apointé et sur lequel j'ai fait des rainures pour finaliser l'avant-trou avant d'y mettre le foret : comme je fais cela sur des modèles du commerce que je n'ai pas envie de repeindre, j'évite les dérapages.
Voilà donc 2 outils de plus qui ne vont pas grever le budget familial :

20240420_220505.jpg

Percer perpendiculairement la carrosserie et le pare-brise, car généralement la fixation sur la carrosserie seule ne suffit pas.

Ensuite, je plie un bout de fil correspondant à la longueur du bras à l'échelle, enfin à peu près : l'extrémité sur le pare-brise doit se trouver au milieu du futur balai, ou de la raclette déjà en place. On renouvèlera les essais avant collage autant de fois que nécessaire, la partie qui dépasse à l'intérieur de la cabine sera recoupée après séchage.
La fameuse élasticité va plaquer l'extrémité du bras sur la vitre, du moins il faut s'arranger pour ça.
Je colle à la colle blanche l'extrémité du balai entrant dans la carrosserie, colle dont on voit bien les débordements >:( :

DSCN2349 copie.jpg

Ensuite, et c'est la où ça devient marrant pour les balais chromés, je glisse sous l'appui du balai un morceau de fil coupé à la bonne longueur, à l'aide de la pince à épiler : en principe, ça tient tout seul et souvent du premier coup.
Mais si ça saute, pas grave : le bras reste en place et il suffit de couper un autre morceau de fil et de recommencer sans que cela ait engendré les fameux "dommages collatéraux".
Pour finir, je dépose une micro-goutte, voire moins, de cyano à la jonction des 2 pièces.
Voilà :

DSCN2336 copie.jpg
Chevrolet sur rails 3 (7) copie.jpg

Vous remarquerez que le même fil, écrasé à l'aide d'une pince à mors lisses, m'a permis de réaliser des poignées de portes plus réalistes que le trait en relief d'origine, sur le Berliet bleu de chez Axel's Bazar.
Sa malléabilité permet une foule d'autres utilisations comme des canalisations des réservoirs d'essence ::) ...
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

Bon, ça a l'air compliqué comme ça, mais c'est beaucoup plus simple que toute ma tirade explicative !
Essayez et vous verrez.
Pour ceux qui ne me connaissent pas de longue date, je précise que j'ai tendance à broyer tout ce qui ne fonctionne pas sans que je sache pourquoi ou qui joue trop avec mes nerfs : ma patience est TRÈS limitée.
D'ailleurs j'ai inventé un nouvel Émoji :
00 copie 2.jpg
Oups, pardon :-[ ...

Donc ;D , la pose des essuie-glaces, c'est pas compliqué, le plus "énervant" étant de poser les bras, avec la bonne orientation (bien regarder les photos d'époque) avec la colle blanche qui ne "prend" pas tout de suite : le bras se remet en position verticale :o avant la prise !!!!
Un dernier point : les essuie-glaces à l'arrêt ne sont en principe pas devant le regard du conducteur.
Des fois que les clichés consultés auraient été réalisés un jour de pluie...
F10.gif
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

Enfin, et pour en finir avec le sujet, vous avez bien sûr remarqué qu'on peut faire la même chose pour des engins ferroviaires.
Si si.
La preuve !

DSCN2971a.jpg
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

👋
On m'a fait remarqué que j'avais omis d'évoquer les essuie-glaces à parallélogramme, déjà présents dès 1960 ou 1965, par exemple sur les autocars Berliet, précurseurs pour les engins de série, ou autobus SAVIEM, les fameux SC 10 parisiens au pare-brise bombé.
Pour les camions, il faudra attendre le tournant des années '75 avec l'augmentation en hauteur des vitres.
Mais on trouve aussi ce système au milieu des années '60 sur le matériel ferroviaire !
Je parle de train, si si, il me sera beaucoup pardonné :D ...

J'avais tenté le coup sur un engin de mine de dessin libre réalisé à l'attention du regretté Philippe Creuzevault, toujours à l'aide de fil fin :

DSCN3427 copie.jpg

Autant le dire tout de suite : ça n'est pas une réussite :o .
Il me semble préférable de réaliser les 2 bras et la "traverse" à part, en aplatissant à la pince les extrémités et en les collant (ou soudant) ensemble avant pose.
Ce qui représenterait mieux les articulations, mes angles étant trop arrondis.
Pour la pose, c'est le même principe sauf qu'il faut que les bras soient bien dans le même plan pour que l'ensemble ne soit pas vrillé. Ça, je m'en souviens bien ! (La construction de l'engin date de 2020).
Je ferai un essai ce soir.

Ah oui, j'ai oublié de dire que c'est du H0e :

DSCN3624.JPG
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
tyrphon
Administrateur
Administrateur
Messages : 2733
Enregistré le : 15 déc. 2006 08:40

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par tyrphon »

Ah ! le fameux minerai qui permet de faire fonctionner le Schmillblick des frères Raphael et Gabriel Fauderche ! ^-^

Ce réseau minier n'était-il pas en contrebas d'un module HOm Kanalistorik de Philippe ?
Dominique
Membre confirmé
Membre confirmé
Messages : 189
Enregistré le : 12 juin 2023 14:03

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par Dominique »

Elle a vraiment bonne mine cette petite machine :)
Amicalement à tous
Dominique Legros
Valbonne (06)
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

tyrphon a écrit : 22 avr. 2024 18:53 Ah ! le fameux minerai qui permet de faire fonctionner le Schmillblick des frères Raphael et Gabriel Fauderche ! ^-^
Ce réseau minier n'était-il pas en contrebas d'un module HOm Kanalistorik de Philippe ?
Tout à fait Th Jean-Pierre.
Dernière et sans doute ultime :'( présentation à EuroModel's, 4 et 5 octobre 2014 :

DSC02844_1.jpg
DSCN3624.JPG

(Ouvrir le lien dans un nouvel onglet pour agrandir les clichés).
Bientôt 10 ans, c'était la dernière participation "lointaine" de Philippe, toujours accompagné de Maïa.
La photo est d'un certain... Tyrphon.
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

c'est du dessin libre : peut-être un article dans la Gazette ?
Je connais bien le rédac' chef ;D ...
Bon, avec tout ça, pas eu le temps de revoir mon essuie-glace à parallélogramme : ça sera pour demain matin.
Na.
prrrt.gif
Pat' ze rabbit 🐰
Avatar du membre
2ludin
Membre contributeur
Membre contributeur
Messages : 876
Enregistré le : 25 sept. 2012 13:31

Re: Immatriculation et détaillage des véhicules routiers

Message par 2ludin »

Salut.jpg
Adonc, l'essuie-glace à parallélogramme : ni pensez même pas, du moins à l'échelle H0 !
B8.gif

Déjà, aplatir les extrémités : quelle supposition j'ai eue, sans doute un excès de chocolat noir.
C'est impossible : je peux l'affirmer, j'ai essayé !
J'ai donc réalisé 2 bras de longueur identique et les ai collé sur la "caisse" pour qu'ils conservent leur parallélisme.
Ensuite, si coincer le balai sous le bras, dans le cas d'un essuie-glace normal, ne me pose pas de gros problème, cette fois, il faut coller la traverse sous les bras pour pouvoir passer le balai en dessous. Sinon tout se retrouve façon puzzle.
Et soulever cette traverse, qui est plaquée par les DEUX bras...
Bref, après plus d'une heure de laborieux travail ponctué de jurons bien choisis, voilà le résultat que je trouve peu convaincant (du moins en H0) :

20240423_111809 copie.jpg

Et encore, j'ai travaillé à plat sur un bout de plastique.
Imaginez sur la face avant d'un locotracteur ou d'un camion (oh, pardon ::) ...), avec tout l'encombrement de la caisse autour.
Le rectangle tracé au feutre mesure 6 x 9 mm, c'est déjà grand.
Mais vraiment pas grand, comparé à un ongle de chez... ShapeWays :

20240423_111833.jpg
B2.gif

Fin de l'épisode...
Pat' ze rabbit 🐰
Répondre